® EFE / Gelmert Finol y Carlos de Saá

PERSONNE NE DEVRAIT MOURIR EN ESSAYANT D'ATTEINDRE NOS CÔTES.

POUR UNE POLITIQUE MIGRATOIRE JUSTE ET COURAGEUSE.

REJOIGNEZ CETTE PÉTITION

Il est urgent de changer le cours de la politique migratoire européenne, basée sur les expulsions et l’externalisation des frontières, qui a transformé les îles Canaries et d’autres territoires insulaires ou ultrapériphériques en grandes zones de détention et en laboratoires de ces stratégies.
 
Alors que des milliers de personnes risquent leur vie en mer en l’absence de voies légales et sûres, l’Europe leur offre ce type de réponse. L’année dernière, au moins 850 personnes ont péri dans cette tentative et beaucoup de ceux qui ont survécu sont restés isolés.
 
Ces politiques d’endiguement des migrations font partie du problème, elles ne sont pas la solution. C’est pourquoi la CEAR appelle à une politique migratoire juste et courageuse, avec un mécanisme de responsabilité partagée entre les États membres, avec des quotas de relocalisation obligatoires, et qui place les personnes et les droits humains au centre.
La Commission Espagnole d’Aide aux Réfugiés (Comisión Española de Ayuda al Refugiado) peut traiter mes données personnelles afin de promouvoir ma collaboration et mon soutien à ses campagnes, l’envoi d’information sur des activités et des campagnes par tous les canaux, électroniques ou pas. Dans la section "Politique de confidentialité et traitement des données" il est indiqué comment exercer mes droits. Si vous ne souhaitez pas recevoir d’information sur les campagnes et les activités organisées par CEAR, vous pouvez exercer vos droits à l’adresse dpd@cear.es.
* Champs obligatoires.
® EFE/ Miguel Barreto

SOUTENEZ NOTRE PÉTITION AVEC VOTRE SIGNATURE.

IL EST TEMPS D’AGIR.
CE SONT NOS PROPOSITIONS:

IL EST TEMPS D’AGIR.
CE SONT NOS PROPOSITIONS:

1

Gérer le défi migratoire dans les Canaries avec des politiques migratoires planifiées, coordonnées avec les institutions régionales et locales, la société civile et les citoyens, avez une approche des droits humains qui évite les politiques réactives et d’urgence. 

2

Fournir une structure stable d’accueil humanitaire digne qui, en plus de répondre aux besoins fondamentaux, développe des mécanismes de soins intégrés et inclusifs. 

3

Activer les mécanismes de solidarité territoriale, en concevant une redistribution des personnes équitable et solidaire, entre toutes les Communautés Autonomes.

4

Garantir une politique de transfert agile, transparente et systématisée, sans discrimination pour des raisons de nationalité, des Îles Canaries vers la Péninsule pour les personnes arrivées et surtout pour les personnes de profils vulnérables, en évitant de transformer les îles en des grands centres de rétention pour les migrants. La liberté de circulation ne doit pas être limitée pour éviter les arrives.

5

Garantir l’intérêt supérieur des enfants qui sont arrivés aux Canaries, plus de 2.500 avec l’accueil et sous la tutelle correspondants des Communautés Autonomes sur la base de la solidarité territoriale.

6

Respecter la durée maximale légale de la détention de 72 heures, indépendamment des protocoles Covid établis. Ce qui s’est passé à Arguineguín ou au CATE de Barranco Seco ne peut pas être répété.

7

Garantir une attention juridique individualisée, la traduction et l’interprétation,  l’accès à une protection judiciaire efficace, et à la procédure de protection internationale en établissant un mécanisme agile pour la détection des personnes particulièrement vulnérables, notamment par rapport aux enfants, pour leur redirection urgente vers des ressources spécialisées.

8

Lancer des campagnes d’information et de sensibilisation qui neutralisent les discours de haine et éviter la diffusion de canulars racistes et xénophobes ou d’autres types d’actions contre les migrants. 

9

Promouvoir et développer des politiques de coexistence, d’intégration et de lutte contre la discrimination au niveau régional, insulaire et municipal, á partir d’une approche communautaire et de proximité maximale avec les citoyens. 

10

Exhorter la Commission Européenne et les autres États Membres de l’UE à offrir des places de relogement en dehors de l’Espagne afin de rendre effectif le principe européen de solidarité.

11

Garantir que les opérations de FRONTEX, l’Agence Européenne de Contrôle des Frontières Extérieures (Agencia Europea de Control de Fronteras Exteriores) soient menées dans le cadre des droits fondamentaux.

12

Développer des mécanismes pour une migration sûre, ordonnée et régulière dans le cadre du Pacte Mondial sur les Migrations signé par l’État espagnol. 

Précédent
Suivant
® EFE / Quique Curbelo
® EFE/ Elvira Urquijo

Rapport Canaries: AISLADAS

EFE / Quique Curbelo

Les protagonistes de l’incertitude.

Les protagonistes de l’incertitude.

“C’est comme être en prison”.
M.B.

“Mes enfants ne vont pas bien, j’ai dû fuir pour qu’ils ne me touent pas et tout ce que je veux c’est pouvoir les aider, mais ici je ne peux pas”.
A.B.

“Maintenant que je sais que j’irais en Péninsule, c’est comme si les portes de la prison s’étaient ouvertes et je revois la lumière”.
M. J.

“¿Pour quoi nous gardent-ils ici enfermés ici au lieu de nous laisser aller à Grande Espagne (Péninsule) où nous avons des gens qui peuvent nous aider”.
F. C.

Précédent
Suivant
® EFE / Carlos de Saá
® EFE/Miguel Barreto

Collaborez et défendez les droits des réfugiés.

® EFE / Quique Curbelo

Depuis 1979, au CEAR on aide les réfugiés qui ont dû fuir de leur pays pour commencer une nouvelle vie en Espagne. Collaborez avec CEAR et construisez une société plus juste et inclusive.

Vos contributions seront destinées au Fond de Solidarité pour le Refuge.

NOUS AVONS BESOIN DE TON SOUTIEN! 

Gracias por unirte a CEAR.